« La jeunesse est face à une marée montante de la précarité » – Le Monde

0 Comments

Consulter
le journal
Emmanuel Macron « sera président jusqu’au dernier quart d’heure », selon Gabriel Attal : l’actualité politique en direct
La campagne électorale conquiert de nouvelles bulles de politisation
Christiane Taubira annonce son retrait de la campagne présidentielle
Valérie Pécresse, la campagne impossible
Gaz, pétrole, céréales : les interdépendances économiques entre l’UE et la Russie
Télécoms : séparé de Huawei, Honor affiche ses ambitions
Internet : Baidu, la revanche du Google chinois
« Face au diktat russe, il nous faut plus que jamais une diplomatie énergétique commune »
Guerre en Ukraine : jour 7, une ville « sous contrôle » des Russes et un bâtiment universitaire bombardé
Jour 6, violentes explosions à Kiev et à Kharkiv, le convoi russe progresse vers la capitale
Comment Batman est devenu un héros sombre et torturé
Le prélèvement des impôts en France est-il équitable ?
L’Allemagne au rendez-vous de l’histoire
Guerre en Ukraine : « Une centrale européenne d’achat de gaz répondrait au monopole d’exportation de Gazprom »
Thomas Gomart : « La Russie est passée d’une logique de guerre limitée à une logique de guerre totale »
« La forme que prend la guerre d’invasion russe contre l’Ukraine est dictée par la dissuasion nucléaire »
Avec le festival Best of Doc #3, dix documentaires à redécouvrir sur grand écran
Education sentimentale, expédition tragique, correspondance de Truffaut… Nos choix de lectures
« Un homme abîmé », sur France 2 : la lente reconstruction de Vincent, victime de violences sexuelles
Mort de Jean-Pierre Pernault : le monde de la télévision dit adieu à l’une de ses figures tutélaires
« Kiev » dans « Le Monde », cité martyre et insoumise
Noémie Lvovsky, tout jeu, tout flamme
S’aimer comme on se quitte : « Il faut que je sauve ma peau, car je ne peux rien faire pour lui »
Le moule à falafel, promesse de boulettes parfaites
Services Le Monde
Services partenaires
Service Codes Promo
Suppléments partenaires
Alors que les conditions d’entrée sur le marché du travail se sont durcies pour les jeunes depuis les années 1980, le sociologue Camille Peugny dresse le profil « des » jeunesses en France et estime qu’il manque encore « une conception politique, voire philosophique de la jeunesse ».
Propos recueillis par
Temps de Lecture 8 min.
Article réservé aux abonnés
Depuis le début de la crise sanitaire, l’idée d’une jeunesse « sacrifiée » est revenue sur le devant de la scène, sur fond de reportages montrant des étudiants faisant la queue dans les lieux de distribution alimentaire et de débats sur les efforts demandés aux jeunes au nom de la solidarité entre générations. La campagne présidentielle ne semble pourtant pas avoir – encore – fait de cette jeunesse une thématique prioritaire.
Alors qu’on parle souvent à sa place, qu’on multiplie les dispositifs la concernant, qu’elle sert régulièrement de caution pour justifier telle ou telle réforme douloureuse, le sociologue Camille Peugny en dresse le profil et estime dans Pour une politique de la jeunesse (Seuil, janvier 2022, 11,80 euros), que la France n’a, pour l’instant, « aucune politique en direction de la jeunesse ». Il met en avant dans cet ouvrage les inégalités la fracturant et des pistes pour en faire une priorité nationale.
Camille Peugny : On dit, en effet, depuis quelques années que cette génération serait porteuse de « nouvelles » valeurs, qu’elle est plus ouverte et tolérante que les précédentes, particulièrement préoccupée par les questions d’environnement, d’égalité entre les sexes, d’ouverture à l’Europe et au monde, etc. Mais l’analyse de la répartition des valeurs par âge ne va pas vraiment dans le sens d’une spécificité des valeurs de la jeunesse. D’abord parce que cette classe d’âge n’est pas homogène. Mais surtout parce qu’on s’aperçoit que la sensibilité aux questions de société est, en fait, relativement semblable parmi les… 18-59 ans.
« La préoccupation pour les questions de société progresse avec le niveau de diplôme »
Le vrai clivage se fait, en réalité, entre cette large classe d’âge et celle des plus de 65 ans, moins préoccupés par ces sujets, voire parfois crispés. Cela n’enlève en rien le possible effet d’entraînement que joue sur la société la petite minorité de la jeunesse, souvent plus diplômée, particulièrement mobilisée sur la question environnementale. La préoccupation pour les questions de société progresse avec le niveau de diplôme, donc pas de manière uniforme dans la jeunesse.
Clairement non. Comme les autres classes d’âge, la jeunesse est diverse en termes de statuts, d’origine, de trajectoire sociale et territoriale. Elle est traversée de nombreux clivages liés à des expériences de vie différenciées et des inégalités sociales. Les attitudes et valeurs, l’intérêt porté à la question climatique ou la tolérance à l’égard de l’immigration par exemple, varient selon qu’on est un étudiant, un « décrocheur », un jeune ouvrier, un jeune cadre ou sans emploi, etc.
Il vous reste 74.62% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.
Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.
Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois
Ce message s’affichera sur l’autre appareil.
Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.
Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).
Comment ne plus voir ce message ?
En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.
Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?
Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.
Y a-t-il d’autres limites ?
Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.
Vous ignorez qui est l’autre personne ?
Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.
Accédez à tous les contenus du Monde en illimité.
Soutenez le journalisme d’investigation et une rédaction indépendante.
Consultez le journal numérique et ses suppléments, chaque jour avant 13h.
Pour soutenir le travail de toute une rédaction, nous vous proposons de vous abonner.
Vous avez choisi de refuser le dépôt de cookies lors de votre navigation sur notre site, notamment des cookies de publicité personnalisée.
Le contenu de ce site est le fruit du travail de 500 journalistes qui vous apportent chaque jour une information de qualité, fiable, complète, et des services en ligne innovants. Ce travail s’appuie sur les revenus complémentaires de la publicité et de l’abonnement.
Déjà abonné ?
Newsletters du monde
Applications Mobiles
Abonnement
Suivez Le Monde

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *